Irrigation du colon : les indications et contre-indications

Publié le 20 Jan 2015 dans Non classé

Le lavement colonique se traduit par un procédé de lavement de la partie intestinale en profondeur. Elle a pour but de restaurer les échanges avec le foie pour éliminer les toxines. Cette technique utilise de l’eau tiède et est suivie d’un massage de l’abdomen. Elle se pratique suivant des consignes précises.

Dans quels cas faut-il procéder à l’irrigation du colon ?

Ce système d’Hydrothérapie du colon s’inscrit dans les démarches d’hygiène de vie et  dans les soins apportés aux corps. Il est conseillé lors des constipations, des ballonnements suite à l’accumulation de gaz parfois malodorants. L’irrigation du colon s’effectue également dans le but de régénérer les cellules épithéliales de l’intestin rarement suite à une infection. A l’occasion d’une cure de détoxication et de jeûne, elle constitue une mesure complémentaire. Elle peut aussi être exécutée à titre préparatoire précédant un examen ou diagnostic, comme pour la coloscopie. Certains faits ou pathologies graves nécessitent l’intervention du spécialiste en irrigation du colon.

Quels sont les contre-indications du lavement intestinal ?

Des circonstances peuvent contre-indiquer la technique des lavements du colon d’où le recours à la méthode Kousmine toujours avec l’assistance et le contrôle du médecin. D’une part les contre-indications absolues interdisent catégoriquement l’irrigation du colon. Il s’agit principalement de l’occlusion intestinale et du syndrome appendiculaire. D’autre part, les contre-indications relatives déconseillent la pratique en cas de colite ulcéreuse et de poussée hémorroïdaire.

Pour assurer une hygiène intestinale saine, consultez les sites spécialisés comme www.hygiacolon.com pour vous encadrer.